Qu’est ce que la Bio-Dynamie?

23 février 2011 Un commentaire »
Qu’est ce que la Bio-Dynamie?

L’agriculture bio-dynamique est l’un des courants fondateurs de l’agriculture biologique.
Dés le début des années 20, des agriculteurs s’inquiètent de constater certains phénomènes : dégénérescence des plantes cultivées, perte de fécondité des troupeaux, diminution de la qualité des aliments…

Ils font alors appel à Rudolf Steiner , philosophe et scientifique autrichien, connu pour être le fondateur de l’Anthroposophie, un courant de pensée qui repose sur un élargissement de la connaissance du monde et de ses lois physiques, chimiques et biologiques en tenant compte de leur aspects psychique et spirituel. Il dispensera alors un cycle de huit conférences connu sous le nom de “Cours aux agriculteurs” dans lequel il donnera les fondements théoriques et pratiques de cette agriculture qui cherche à saisir l’essence, la nature profonde de la terre, des plantes et des animaux pour travailler en la respectant.

La bio-dynamie considère la Terre comme un “Tout”, un être vivant suivant sa propre évolution mais lié à son environnement cosmique qui lui imprime ses rythmes, journaliers ou annuels avec le soleil, mensuels avec la lune… Il apparaît aujourd’hui que cet être vieillissant naturellement est affaibli par certaines activités humaines (pollutions chimiques, électro-magnétiques, radioactives…), ce qui rend d’autant plus nécessaire l’emploi de méthodes pour vivifier et soigner la Terre, également dans nos jardins… Au niveau agricole, les progrès scientifiques permettent, pour un temps au moins, un affranchissement toujours plus grand vis à vis des cycles et des phénomènes naturels. Juché sur son tracteur , l’exploitant agricole n’est plus à l’écoute de son environnement et compense la perte de fertilité des sols et de vitalité des plantes et des animaux grâce à toujours plus de béquilles chimiques et bio-technologiques.

L’agriculture bio-dynamique peut apporter des réponses pour l’avenir de l’agriculture. En effet, si ses pratiques agronomiques de base (rotations longues, culture de légumineuses et d’engrais verts, travail modéré du sol, désherbage mécanique ou thermique, compostage des matières organiques…) sont semblables à celles de l’agriculture biologique, ses pratiques spécifiques constituent une véritable médecine pour les sols et les plantes.
En voici les principaux aspects.

L’organisme agricole diversifié et autonome
Constituer une ferme diversifiée et la plus autonome possible sur le plan de la fumure, des semences et des fourrages pour les animaux est une base fondamentale de l’agriculture bio-dynamique. Cette sorte “d’individualité agro-écologique” associant l’élevage et différentes productions végétales fournit aux hommes une alimentation de qualité mais également un paysage harmonieux, tout aussi essentiel au bien-être de chacun.

Le compostage avec apport des préparations
Le compostage des fumiers animaux et autres résidus organiques de la ferme est à la base de la fertilisation des terres conduites en agriculture bio-dynamique. Le compostage métamorphose, grâce à l’activité de petits invertébrés, de champignons et de bactéries, les déchets les plus divers en une substance homogène et organisée.
Cette substance, enfouie dans le sol, formera l’humus qui assure la fertilité du sol. En résumé, les fertilisants chimiques offrent des substances directement assimilables par les plantes, le sol est considéré comme un simple support portant des cultures “sous perfusion”. Le compost, quant à lui, favorise la vie du sol et le nourrit, les plantes peuvent alors développer pleinement leurs relations intimes avec le sol et trouver tous les éléments nécessaires à leur épanouissement. En bio-dynamie, le processus de compostage est amélioré par l’adjonction, à dose infinitésimale, de préparations bio-dynamiques élaborées à partir de plantes médicinales (achillée millefeuille, camomille, ortie, écorce de chêne, pissenlit et valériane). Rudolf Steiner parlait à leur propos d’un effet stimulateur des forces de vie capable de régénérer la terre affaiblie.

Les préparations à pulvériser
Les bio-dynamistes utilisent, en plus des six préparations du compost :

- La préparation “bouse de corne” : pulvérisée sur le sol, elle améliore sa structure, l’activité microbienne et la formation d’humus. Elle renforce aussi la croissance en profondeur des racines et le développement végétatif de la plante.

- La préparation “silice de corne” : pulvérisée sur la plante, elle améliore le métabolisme de la lumière (photosynthèse). Elle est très bénéfique à la structuration interne des végétaux et à leur développement.
Elle augmente ainsi la résistance aux maladies cryptogamiques. Enfin, elle assure une bonne qualité alimentaire en mettant en valeur le goût et les arômes. Une faible quantité de ces substances (100 g/ha de bouse de corne et 1 g/ha de silice) doit être brassée pendant une heure dans un tonneau d’eau de pluie avant la pulvérisation.

Le travail avec les rythmes cosmiques
Suite aux indications de R. Steiner , plusieurs chercheurs ont étudié l’influence sur les plantes et les animaux des positions de la lune et des planètes dans les constellations zodiacales. Citons Maria Thun dont les résultats des recherches que son équipe mène dans ce domaine depuis plus de 50 ans sont publiés chaque année dans le fameux Calendrier des Semis. Le respect de ce calendrier pour les dates des semis, des plantations, d’entretien des cultures et des récoltes, est une pratique éprouvée depuis longtemps et facilement accessible aux jardiniers et agriculteurs.

La bio-dynamie dans l’actualité
L’année 2011 marque le 150ème anniversaire de la naissance de Rudolf Steiner (1861-1925). Presque un siècle après sa disparition, son oeuvre reste vivante et ses indications sont à la base de pratiques toujours novatrices dans de nombreux domaines comme l’art (eurythmie), l’éducation (Ecole Steiner-Waldorf), la médecine (médecine anthroposophique) et bien sûr l’agriculture bio-dynamique.

En France, l’agriculture biologique connaît un nouvel essor : après une période de stagnation entre 2002 et 2008, les chiffres de la bio sont au vert ! Plus 16% de surfaces conduites en bio en 2009, plus 24 % d’exploitations et un marché en expansion malgré le contexte de crise économique.Dans ce contexte et avec l’instauration d’un nouveau cahier des charges au niveau européen, qui déprécie la qualité de l’agriculture bio française, de nombreux producteurs s’intéressent aujourd’hui à l’agriculture bio-dynamique et à sa certification Demeter. Le Mouvement de Culture Bio-dynamique se retrouve devant un nouveau défi : multiplier les offres de formations et assurer une certaine cohérence dans le discours porté par les formateurs pour que la bio-dynamie soit présentée de façon ouverte et professionnelle, tout en restant fidèle à ses origines et liée aux autres courants issus de l’Anthroposophie.

Aujourd’hui, la bio-dynamie bénéficie, dans le monde de l’agriculture biologique, d’une image de perfection et de courant capable d’apporter des idées nouvelles, une autre façon d’approcher le vivant.


Vincent datin, animateur Biodordogne – Source : www.bio-dynamie.org

Un commentaire

Laisser un commentaire